A découvrir

Le Tombeau de Merlin

©GLOT/CIA

 

Les trois dalles de schiste rouge du Tombeau de Merlin sont depuis quelques milliers d'années plantées dans la terre de Brocéliande, au nord est de la forêt. Des milliers de visiteurs y viennent chaque année, dans l’espoir de retrouver là un peu de l’esprit de l’Enchanteur, l’implorant – ou le remerciant pour son aide bienveillante.

MERLIN TOUJOURS EN BROCÉLIANDE

Même si les légendes arthuriennes sont multiples, la tradition armoricaine situe le tombeau de Merlin en forêt de Brocéliande. Au-delà de cette certitude, la forme de sa prison varie.
Merlin serait enfermé dans une caverne richement décorée, où il dormirait d’un sommeil éternel. Un brouillard épais le voile aux passants, il est enclos dans une tour d’air, ou dans une pierre qui tourne sur elle-même. Mais Merlin est peut-être ailleurs, enfermé dans le tronc du plus vieil arbre de la forêt. À moins que la forêt entière ne soit sa prison et qu’il ne continue à y errer, Viviane à ses côtés. Veilleurs du monde magique, invisibles ou métamorphosés ils se métamorphosent à leur gré : cerf et biche, oiseaux, papillons, arbres enlacés. Ils sont amants de toute éternité.

VRAIMENT, LE TOMBEAU DE MERLIN ?

Alors pourquoi ces trois pierres portent-elles le nom de Tombeau de Merlin ? La caverne, on peut la deviner autour des pierres, ici et là, où le sol sonne creux. Derrière le monument, pousse une aubépine. Or, dans la légende, c’est sous une aubépine en fleurs que Viviane a pris Merlin au piège du sortilège qu’on ne peut dénouer et qu’il a bien voulu lui donner. Quant aux pierres, tournantes ou non, elles sont là, sous nos yeux. Cela semble peu ? Mais cet Enchanteur opère sans gesticulation, ni effets de manche, sans formule, ni chant : et voilà bien le signe d’un mage très puissant. Et il en va de Merlin comme de Brocéliande : les charmes les plus invincibles ne sont pas les plus spectaculaires. Mais leur magie agit imperturbablement, partout et toujours.

POURQUOI CE NOM DE TOMBEAU DE MERLIN ?

Rappelons-nous combien ces pierres paraissaient mystérieuses jusque très récemment encore. Aucun homme, pensait-on alors, n’aurait pu les construire. On les a alors tout naturellement attribuées à des personnages d’un lointain passé, dont les noms évoquaient de hauts faits surnaturels. Et n’oublions pas qu’à l’époque néolithique, il y a plus de 5000 ans, ces pierres servaient de monument funéraire. Une longue allée couverte s’élevait là où subsistent trois pierres, seules survivantes d’un dynamitage intempestif à la fin du 19ème siècle. Quand l’archéologie et la légende parlent de tombeau, elles ne se contredisent donc pas. Et c’est sans doute ce qui inspira M. Poignant, magistrat à Montfort il y a 2 siècles quand il vit en ces pierres le dernier séjour de l’Enchanteur

TRADITION ET PORTE-BONHEUR

Devant ces pierres investies de l’aura de Merlin, les fidèles déposent quotidiennement petits mots, menus cadeaux, couronnes et bouquets de fleurs. Alors, allée couverte ? faux tombeau ? ou vraie boîte aux lettres ? Il importe finalement assez peu. Juste un détail, qu’il faut signaler ici : Merlin n’écrivait pas. Il laissait cette charge à son vieil ami et conseiller Blaise. Alors peut-être suffit-il de penser très fort à votre vœu et de l’envoyer ainsi à Merlin, gardien toujours bien présent de la vieille terre de Brocéliande

UN DÉTOUR PAR LA FONTAINE DE JOUVENCE

À proximité du tombeau de Merlin, la légende de la fontaine de jouvence reste à explorer. Car la fontaine de jouvence de Brocéliande n’est pas celle du mythe grec, et l’on ne sait véritablement rien de son histoire. Son origine n’a qu’une explication, datée et  peu probante : « Le 21 juin, jour du solstice d'été, les enfants nés dans l'année étaient présentés aux grands prêtres afin qu'ils pussent être lavés dans la source et inscrits sur le "Marith", le registre… Les enfants nés après le solstice d'été, donc après cette cérémonie, attendaient le nouveau solstice d'été... Ce qui pourrait expliquer le nom et les propriétés qu'on accordait à cette source : la fontaine de Jouvence ». Le sourire est permis... Car les druides n’écrivaient pas sur un registre, comme les secrétaires de mairie. Et le solstice d’été n’était pas une fête druidique.
Mais comme les amoncellements de pierres qui depuis quelques lustres occupent l’ancienne carrière toute proche, il surgit toujours en ces bois enchantés de nouvelles surprises !

CONTACT :

OFFICE DE TOURISME DE BROCÉLIANDE
5 esplanade de Brocéliande
35380 PAIMPONT
Tél. : 02.99.07.84.23
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.tourisme-broceliande.com

 

 

Texte rédigé par Claudine GLOT, Centre de l'imaginaire Arthurien (CIA)

 

 

 

Lac et Château de Comper

Lac et Château de Comper

Depuis des siècles, Histoire et légende se mêlent à Comper. L’histoire s’abrite derrière les remparts de la vieille  forteresse. Tandis que le...

EN SAVOIR PLUS
Tombeau de Merlin

Tombeau de Merlin

Les trois dalles de schiste rouge du Tombeau de Merlin sont depuis quelques milliers d'années plantées dans la terre de Brocéliande, au nord est de...

EN SAVOIR PLUS
Fontaine de Barenton

Fontaine de Barenton

Bienvenue au cœur battant de Brocéliande, à la source sûre et féconde du merveilleux de la forêt bretonne. Tout part de là. Tout y revient. Là, l’a...

EN SAVOIR PLUS
Val sans retour

Val sans retour

Le Val sans Retour garde la lisière de Brocéliande, au sud-ouest. Cette profonde vallée, s’enfonce à la fois dans la fo...

EN SAVOIR PLUS
Eglise du Graal

Eglise du Graal

La forêt de Brocéliande abrite la seule église au monde consacrée à la légende du Graal. Simple et dépouillée, vêtue de schiste pourpre, elle réuni...

EN SAVOIR PLUS
Chêne à Guillotin

Chêne à Guillotin

 bordure de la voie menant à Tréhorenteuc, se dresse l’un des arbres les plus remarquables de la forêt de Brocéliande. Posté à la sortie de Co...

EN SAVOIR PLUS
Château de Trécesson

Château de Trécesson

Le visiteur qui se dirige de Campénéac vers Paimpont découvre, en contrebas sur sa droite, d'imposantes toitures. A l’angle du chemin, un petit cal...

EN SAVOIR PLUS
Hôtié de Viviane

Hôtié de Viviane

"Hôtié de Viviane" ou "Tombeau des Druides" ? Le monument s’élève sur les hauteurs qui dominent, à l’est, le Val sans retour. Il a, tour à tour, po...

EN SAVOIR PLUS
Jardin aux Moines

Jardin aux Moines

Brocéliande, des mégalithes de légendes, des légendes autour des mégalithes… Dolmens, menhirs, allées couvertes, coffres de pierre parsèment le ter...

EN SAVOIR PLUS
Trois roches de Trébran

Trois roches de Trébran

Trois énormes blocs de pierre dorment depuis des millénaires dans un sous-bois près de Concoret. Les 3 roches d...

EN SAVOIR PLUS
Vallée de l'Aff

Vallée de l'Aff

Sauvage, multiple, la plus belle vallée de Brocéliande se réserve pour le marcheur. Il faut suivre la rivière naissante...

EN SAVOIR PLUS

Contactez-nous 7J/7

T.02 97 73 33 34 [email protected]

inscription newsletter

Retrouvez-nous sur