Le château de Comper Antre de la fée Viviane et mémoire des légendes arthuriennes

Le château et le lac de Comper

Depuis des siècles, Histoire et légende se mêlent à Comper. L’histoire s’abrite derrière les remparts de la vieille  forteresse. Tandis que les eaux du grand étang protègent le palais de cristal de Viviane où se passa la jeunesse enchantée de Lancelot. Pour célébrer cette longue mémoire, humaine et féerique, le Centre Arthurien s’est installé là depuis 1988, avec ses expositions, ses spectacles, ses contes…

 

L’OMBRE BLANCHE DE VIVIANE

Le roi Dyonas, qui régnait sur Brocéliande et ses alentours, avait une marraine plus que fée. Diane, déesse de la forêt, de la lune et de la chasse, veillait sur lui. Lorsqu’une princesse naquit au palais, Diane vint au berceau de l’enfant, lui dicter son destin.
Obéissant à ses volontés, Dyonas fait instruire sa fille dans les sciences des pierres, des plantes et des étoiles. Viviane parcourt inlassablement la forêt, dont il lui est interdit de sortir. À l’aube de ses quinze ans, près de la fontaine de Barenton , elle fait la rencontre d’un inconnu. Elle mettra quelque temps à reconnaître Merlin en cet énigmatique vagabond. Fascinée par son savoir et son mystère, elle devient son élève. Leurs relations sont –elles celles de deux amants ? Peut-être. De deux êtres parlant le même langage secret ? Sûrement.

UN PALAIS DE CRISTAL COMME REFUGE CONTRE LES INDISCRETS

À Comper, devant la forteresse de Dyonas, Merlin bâtit pour Viviane un palais de cristal environné d’aimables jardins où bourgeonnent les pommiers aux fleurs d’argent. Pour protéger des regards indiscrets le domaine de sa bien-aimée, l’Enchanteur dissimule le château aux humains. Il créée l’illusion d’un lac, une apparence si parfaite pour tous les sens que nul, encore aujourd’hui, à moins que la fée ne l’y autorise, ne peut apercevoir le lumineux palais.

LANCELOT, LE FILS DE LA FÉE

Bien des années plus tard, le roi Ban de Bénoïc, la reine Elaine et leur très jeune fils s’enfuient de leur royaume envahi par le roi Claudas. Ils espèrent se réfugier dans les grands bois de Brocéliande. Le roi, vaincu par l’épuisement, n’atteindra jamais la forêt. Et la reine, désespérée, verra son enfant entraîné dans l’eau d’un magnifique lac par une jeune femme toute de blanc vêtue. Comment devinerait-elle le domaine féerique qui s’étend là où elle ne voit que des eaux scintillantes ? Elle se réfugie dans un couvent, sans savoir que son fils a été enlevé par Viviane. La fée élève le jeune Lancelot pour en faire le meilleur chevalier du monde, et lui offre la compagnie de ses deux cousins, Bohors et Lionel, eux aussi menacés par la haine du roi Claudas.
Mais si les jeunes garçons peuvent vivre chez les fées, devenus grands, ils doivent retourner parmi leurs semblables, hommes parmi les hommes. Lancelot s’en va vers la cour du roi Arthur où, pour son bonheur et son malheur, il tombe éperdument amoureux de la reine Guenièvre, et une autre aventure commence…

DES TOURS DE CRISTAL SOUS LE MIROIR DES EAUX

À notre connaissance, après Lancelot et ses cousins Bohors et Lionel, plus personne n’a été accepté au domaine du lac. Depuis des siècles, seuls quelques amoureux de féerie, passionnés ardents et patients à la fois, ont eu la rare chance de voir miroiter les tours de cristal, dans un frisson d’eau mêlant tout ensemble la pierre, la forêt, l’eau du ciel et de la terre ; à l’aube et au crépuscule, quand passe l’éclair bleu du martin-pêcheur…

Texte rédigé par Claudine GLOT, Centre de l’imaginaire Arthurien(CIA)

Les sites légendaires

Découvrez les autres hauts lieux de la forêt